Utiliser l’escape game comme espace de recrutement ?

On dirait bien que le concept de l’escape game est de plus en plus utilisé pour le recrutement ! La preuve en est que l’un des plus importants cabinets de conseil au monde, Accenture France, a lancé son « Campus Tour » en y intégrant, entre autre, un escape game.

Prévenir la dépression ou le burn-out, recruter des jeunes diplômés, faire visiter des musées… L’escape game n’est pas seulement un loisir pur et les entrepreneurs l’ont bien compris.

« Le format escape game permet de faire connaître et de nous différencier », explique Florence Réal, directrice du recrutement d’Accenture France.

Le but premier est de séduire les jeunes diplômés et les attirant une quinzaine de minutes via des énigmes ou des demandes de clients.

Les « jeux d’évasion » ont vite conquis l’Hexagone depuis leur apparition en Europe en 2010 : actuellement ce sont 666 enseignes présentes dans 382 villes en France. Énorme ! Surtout que le business de l’escape game est très rentable et que la demande le weekend est très forte…

Escape game : Une nouvelle façon de recruter ?

Mais aujourd’hui, les escape games sont largement détournés de leur but initial au profit d’un usage professionnel et du recrutement. Même les managers s’en servent comme un mode de team building ou bien de formation. No limit !

Pour les entreprises souhaitant organiser ce type d’événement. le prix peut facilement atteindre les 10 000 euros en passant par un organisateur (des start-up spécialisée dans les scénarios existent).

Il y a même une startup qui propose plusieurs scénarios pour prévenir les risques de burn-out dans l’entreprise, la dépression chez les étudiants et les troubles musculo-squelettiques chez les soignants des Ehpad.

L’Escape Game, est aussi le nouveau terrain de jeu des entrepreneurs, avec la mise en place de semaines de prévention avec un forfait à 120 – 150 euros par personne (sans compter les frais annexes).

Le secteur du tourisme est aussi très intéressé par le concept de l’escape game pour dynamiser et rajeunir les visites des musées et autres monuments.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *